30 août

Oui, notre ancrage est très agité et il ya souvent des jours que nous ne pouvons pas atterrir parce que les vagues sont trop élevés et le vent est trop fort. Puisque nous ne restons pas d'autre choix que de rester sur le bateau et profiter de notre unité. Nous avons également lu beaucoup de choses, mais le travail que nous ne sommes pas aussi motivés que la Schauckelei permanent rend très fatigué. Parfois, nous nous sentons comme sur les hautes mers.
De temps en temps besoin d'être nettoyé, car tout le navire est saupoudré de brun, sable fin!

dakhla-011 dakhla-012 dakhla-013

Cependant, aujourd'hui, nous avons pour la première fois de l'eau absolument plat, juhuii!
Fois s'assèchent terre bien sûr du dériveur et pour la première. Deuxièmement, nous avons pu planifier ramasser notre forfait. Le kit de pièces de rechange pour notre générateur de vent est arrivé. Malheureusement, les taxes à l'importation sont 1,5 fois plus cher que la valeur de la pièce de rechange!

Eh bien, j'espère que cela fonctionne Installation et il nous délivre de nouveau veut obtenir de l'énergie dans les batteries. Ensuite, nous allons tout préparer et attendre une bonne fenêtre météo pour le 6-8 jours passage à Dakar.


27 août

... Nous aurions le permis pour le nord de la lagune. Ce n'était pas le cas, même après demande à plusieurs reprises le chef de la police, qui nous a toujours réconforté. Nous avons donc pris tout moi-même en attaque et étudié le colonel de la 3ème Bat. Naval. C'est le seul capable d'une autorisation de conduire sur le lagon accordé. Malheureusement, nous n'avions ni téléphone ou en personne et le succès de notre demande a été rejetée sans préavis.

M. Karim de l'hôtel Bab Al Bahar, où nous sommes amarrés, nous dit que vous devriez prendre contact avec lui environ un mois avant l'arrivée à Dakhla. Il pourrait alors tous les certificats et documents qui sont nécessaires pour envoyer à l'avance au fonctionnaire et obtenir un permis d'ancrer dans le lagon nord. Sans enquête préliminaire était presque impossible. Tant pis pour nous, bon pour les autres marins pour le savoir. Alors, qui veut commencer registre Dakhla à Karim.

Valérie et Karim, le propriétaire de l'hôtel sont des marins très désireux de vous aider. Pour vous joindre à:

www.bab-al-bahar.com

Email: valerie@bab-al-bahar.com

Tel 00212 528 93 14 40

Avant son hôtel, il a un petit radeau où l'on peut atterrir le canot. Depuis la promenade à travers les vagues est toujours humide, nous faufiler discrètement possible par l'hôtel et pouvons nous déplacer dans les toilettes. Nous pouvons les ranger dans l'eau et profiter de la belle terrasse avant il sur le voyage humide va au chuchotement de nouveau. Par ailleurs, il ya un menu raffiné de la journée à 120 dirhams (environ 15,00 CHF), un menu 3 plats à la cuisine française, délicieusement préparé.


16 août

Poster par Elvira & Markus:

Aujourd'hui, nous avons mis l'alarme et sont déjà sur à 7h30. Peu de temps après, nous allons prendre le petit déjeuner et il est déjà en cours. Sur le chemin du pont nous invite capitaine Daniel de voir son catamaran. Nous venons pur; tout neuf, grand, très beau, pas très propre ... alors il va sur le pont, elle est basse, nous montons les escaliers.
Nous avons toute la journée un pilote commandé avec 4 roues motrices et lui faisons une belle long voyage. Tout d'abord, un arrêt shopping. Maintenant à pleine vitesse à partir de la ville sur une belle plage isolée. Le navire espagnol en 1978 et est maintenant échoué sur le rivage, déjà tombée tout à fait à part. Nous prenons des photos, nous sommes sur le côté de l'Atlantique comme il ne fait pas chaud, mais venteux.
Retour sur la route principale, il va dans un lagon, ici il a un hôtel de kite surf. Tous les jeunes, une tente - et un complexe de bungalows. De nombreux coureurs font les premiers essais ou déjà acrobatique sauts dans la baie. Nous renseigner sur les cours et demandons mouillages dans la baie. Nous avons un verre et regarder les gens, les oiseaux et crabes migrer en masse dans le sable humide de la marée basse avant et en arrière.


Lire l'article complet »


15 août

Saturday, 7 Août 2010 à 24h00, nous levons l'ancre et naviguons vers le sud avec l'objectif de Dakhla. Après avoir parcouru l'île de La Gomera, nous entrons dans la buse des deux îles et se précipiter les premiers miles avec 7-8 noeuds de vitesse sous un magnifique ciel étoilé sud. Elvira et Mark, nos invités peuvent dormir bien à l'avant en dépit de mouvements de navires fortes.

Du matin à midi, nous jouissons de la plus belle Segln avec environ 15 noeuds de vent. Malheureusement, nous avons accompagné ce pas trop long et s'endort tout à fait un moment. Nous moteurs dans l'espoir que, selon le temps commence bientôt un léger vent de nord-est. Malheureusement, la récession traîne sur la longueur, maintes et maintes fois, nous essayons d'avancer avec des voiles, mais la plupart de l'appui de notre Perkins est annoncé. Quel dommage! Nous sommes sous une certaine pression avec le temps, nous voulons passer les bas-fonds de l'entrée de Dakhla à grande eau.

Nous relayons avec les gardes de lire et somnoler beaucoup. Rocking nous rend tous très fatigués. La deuxième nuit est très humide et brumeux, malheureusement, les étoiles scintillent plus si claire et le lever du soleil est floue avec la brume. Pour cela, nous avons accompagné une école de dauphins.

La troisième nuit est très humide et à l'aube nous sommes impatients de savoir quand nous voyons l'Afrique. Peu de temps après le lever du soleil apporte Hans Peter de l'Ange. À peine sorti déjà accroché un poisson. En 15 minutes, il commence 5 maquereau d'environ 45cm de longueur. Hmmm, qui donne un délicieux repas!

Lire l'article complet »


5 août

Comme le temps passe.

La Gomera est un secret, vous pouvez rester ici pour longtemps. Mais maintenant, nous l'avons fait, nous sommes partis et sommes situés à Valle Gran Rey à l'ancre. Ah c'est bien que nous pouvons maintenant passer à un plongeon du navire dans les eaux cristallines de l'eau.

Mais tout d'abord:

Avec la préparation de notre voyage en avant, nous avons presque terminé jusqu'à l'arrivée de notre visite. Nous avons nous travaillons avec de fréquentes rafales de San Sebastian lutté. Les marches de mât sont maintenant tous réunis et la moustiquaire sur le Kockpit terminé, le navire souté nouveau.

Hélène est venu pour une semaine avec nous sur le bateau. Les jours ordinaires passés en peu de temps avec de nombreux entretiens passionnants, voyage dans un jardin de fruits tropicaux (très utile, nous pourrions essayer de nombreux fruits, que nous ne connaissions pas), tour de l'île avec une randonnée dans la forêt de lauriers conte de fées, pique-nique et le folklore concert, et bien sûr nager à la proximité plage.

aller vite randonnée forêt laurier Valhermoso
Il est toujours agréable d'avoir un proche de son domicile à visiter, mais en partant vous ont déjà du mal alors un peu avec le mal du pays! Lire le post »


Travailler sur WordPress